English version

Rubrique : les surprises à voir

Rendez-vous

flyers-sm3-ok

flyers-sm3-info

C’est ce week-end !

Le Super Market – 17, rue Commines 75003 Paris – Samedi de 12h à 21h00 et dimanche de 11h à 18h30.

Promenade

shooting-hk21

S’il ne se passe pas grand chose par ici, c’est qu’il se passe beaucoup de choses par 
Et ça bouge tellement qu’on entend parler du Super Market jusque Hong Kong  (oui, je sais, c’est dingue !). La semaine dernière des journalistes de là-bas, ont demandé aux « Super Girls » de leur faire découvrir quelques adresses parmi leurs préférées. On a donc passé une journée à poser comme des starlettes aux côtés d’une mannequin « typiquement parisienne » dans de bien jolis endroits dont j’ai pensé que vous auriez vous aussi plaisir à les (re)découvrir…

Voici donc quelques photos de cette journée un peu surréaliste (non, non, n’insistez pas, je ne vous montrerai jamais les photos où on nous a demandé de faire des poses « à la miss France » !)… et surtout les adresses à visiter en vrai ou en ligne !

popmarket

shooting-hk151

Shopping chez Pop Market, la boutique pour faire des petits cadeaux à tout le monde et même à soi-même… J’étais bien contente d’avoir une excuse pour y trainer longtemps !
Pop Market : 50, rue Bichat 75010 Paris

titlee

shooting-hk131

shooting-hk71

Essayage chez Titlee : des bijoux à la fois pointus et délicats. Je commence à en avoir une belle collection, dont je ne me lasse pas !
Showroom-atelier Titlee : 13, rue Titon 75011 Paris

la-chambre-aux-oiseaux

shooting-hk41

shooting-hk81

shooting-hk31

Pause déjeuner à La chambre aux oiseaux : ouvert depuis moins de 2 mois, mais on s’y sent comme dans un endroit qu’on connait depuis toujours. C’est beau, c’est bon et c’est juste à côté du Pop Market !
La chambre aux oiseaux : 48, rue Bichat 75010 Paris

Mille mercis à Séverine, Céline et Léna pour leur accueil.
Et à Marie Bodilis pour les photos.

The Commission Project

charlie-by-paul-ferney

charlie-by-pferney

A l’heure où on fait tant de photos qu’en on oublie souvent de les imprimer (Susie s’étonne même de découvrir de temps en temps qu’on a « des photos en papier » !), l’idée de Paul Ferney est très tentante : donnez-lui une photo que vous aimez, il en fera un tableau unique.

C’est le principe de « The Commission Project » : il détermine à l’avance le nombre de tableaux qu’il compte peindre et il les réalise dans l’ordre d’arrivée. Comme Paul Ferney a beaucoup de talent, les places partent comme des petits pains.
J’ai été très tentée et en décembre dernier, j’ai eu la chance de recevoir une de ses toiles avec mon Charlie qui a bien grandi.
Je vous en parle parce qu’une nouvelle session vient d’ouvrir et il reste encore quelques places pour un envoi en mai, profitez-en !

Save the date

super-girls

C’est une jolie histoire que celle du Super Market…
Au départ, il s’agissait juste de copines qui parlaient d’organiser une vente. Mais déjà il y a 3 ans, il y avait tant de ventes de créateurs partout et tout le temps qu’on s’est dit qu’il fallait faire plus qu’une vente : une fête ! Avec des créateurs bien sûr, mais aussi de la musique en live, des danseurs, des ateliers, un endroit pour boire un coup, une cabine à faire des photos… Rien qu’à imaginer tout ça, la fête avait déjà commencé !

motif-super-market2

Après le premier Super Market, on a mis des jours à redescendre de notre petit nuage, il a paru évident à tout le monde qu’il y en aurait un deuxième. Puis un 3ème… pour lequel la fête a déjà commencé puisque nous sommes en plein préparatifs !
On travaille, n’allez pas croire… mais qu’est ce qu’on rigole aussi !  On s’est retrouvé la semaine dernière pour préparer une petite vidéo qui est en cours de montage. En attendant, Mili s’est amusé avec les photos , regardez… et surtout retenez la date !

logo-super-market

Photographie de Valérie Archeno.

Anthology

012

Le numéro 6 du magazine Anthology est sur le point de paraître, et je n’ai même pas encore pris le temps de vous parler du numéro 5 dans lequel figure ma maison…
Anthology est vraiment un beau magazine, de ceux que l’on garde comme un beau livre. Il n’est malheureusement pas (encore) distribué en France et c’est pour ça que je vous met l’article en entier ici.

En bonus, je vous livre quelques photos supplémentaires qui me font du bien, parce que si vous voyiez l’état de la maison en ce moment (nous sommes en plein  travaux), c’est une autre histoire !

004

036

070

076

Visitez aussi le blog d’Anthology qui réserve plein de jolies découvertes…

Photos de Claire Curt.
Merci à Anh-Minh Le et à Anne Ditmeyer.

Vous reprendrez bien des petits pois ?

obliteration-room

L’exposition qui lui était consacrée à Beaubourg vient de s’achever mais j’ai quand même envie de vous parler de Yayoi Kusama.
Vous vous en doutez, c’est son obsession des petits pois qui a d’abord attiré mon attention. Mais à y regarder de plus près, son obsession est moins légère que la mienne (moi, je trouve ça joli, c’est tout…). L’obsession de Yayoi Kusama a pour origine des hallucinations qu’elle avait quand elle était petite fille et qui lui ont fait réaliser que sa  »vie est un pois perdu parmi des milliers d’autres pois ». C’est ce constat qui guide depuis sa démarche.

Une autre exposition lui est consacrée en ce moment à Brisbane (si vous avez raté celle de Beaubourg, ça ne sera pas facile vous rattraper avec celle-là : Brisbane, c’est en Australie ! ). Elle y a installé une pièce toute blanche.

obliteration-room-before

Et elle a prévu des gommettes multicolores qui sont distribuées aux visiteurs. Ce sont eux qui viennent « oblitérer » (pour reprendre ses mots) la pièce. Regardez le résultat, c’est assez jouissif !

obliteration-room-1

olbliteration-room-2

Moi, je trouve que c’est aussi un peu la preuve que chaque petit pois a un rôle à jouer…

Photos de Mark Sherwood, de stephenk1977 et de Stuart Addelsee

Instagram, pic et pic…

inst_1282

Instagram, vous connaissez ? C’est une appli iPhone (et seulement iPhone, c’est bête…) qui permet de prendre des photos, d’y appliquer des effets (ou pas) et de les partager avec d’autres « Instagramers » qui peuvent « liker », commenter, s’abonner…

instagram-fifi-2

En gros, encore un réseau social. Sauf que là, ça me parle plus : c’est visuel. Pas comme Twitter (désolée pour mes 299 « followers » : 25 twitts en 2 ans et demi, je sais c’est nul…).

inst_12591

Mais depuis 10 jours, je suis sur Instagram, et je crois que je suis accro. J’attend avec impatience les nouvelles photos de mes amis, je découvre celles de leurs amis, des amis de leurs amis… Et à mon tour, j’écris une petite histoire sans parole.

inst_1247

C’est comme les « petits clics dans ma tête » que j’ai toujours fait pour fixer un instant ou une vision. Là, c’est un peu pareil, en mieux.
Vous faites ça vous aussi ?

Si vous n’avez pas d’iPhone, vous pouvez voir les photos des « Instagramers » sur Copygram. Les miennes sont ici.