English version

Rubrique : les surprises à voir

Save the date

super-girls

C’est une jolie histoire que celle du Super Market…
Au départ, il s’agissait juste de copines qui parlaient d’organiser une vente. Mais déjà il y a 3 ans, il y avait tant de ventes de créateurs partout et tout le temps qu’on s’est dit qu’il fallait faire plus qu’une vente : une fête ! Avec des créateurs bien sûr, mais aussi de la musique en live, des danseurs, des ateliers, un endroit pour boire un coup, une cabine à faire des photos… Rien qu’à imaginer tout ça, la fête avait déjà commencé !

motif-super-market2

Après le premier Super Market, on a mis des jours à redescendre de notre petit nuage, il a paru évident à tout le monde qu’il y en aurait un deuxième. Puis un 3ème… pour lequel la fête a déjà commencé puisque nous sommes en plein préparatifs !
On travaille, n’allez pas croire… mais qu’est ce qu’on rigole aussi !  On s’est retrouvé la semaine dernière pour préparer une petite vidéo qui est en cours de montage. En attendant, Mili s’est amusé avec les photos , regardez… et surtout retenez la date !

logo-super-market

Photographie de Valérie Archeno.

Anthology

012

Le numéro 6 du magazine Anthology est sur le point de paraître, et je n’ai même pas encore pris le temps de vous parler du numéro 5 dans lequel figure ma maison…
Anthology est vraiment un beau magazine, de ceux que l’on garde comme un beau livre. Il n’est malheureusement pas (encore) distribué en France et c’est pour ça que je vous met l’article en entier ici.

En bonus, je vous livre quelques photos supplémentaires qui me font du bien, parce que si vous voyiez l’état de la maison en ce moment (nous sommes en plein  travaux), c’est une autre histoire !

004

036

070

076

Visitez aussi le blog d’Anthology qui réserve plein de jolies découvertes…

Photos de Claire Curt.
Merci à Anh-Minh Le et à Anne Ditmeyer.

Vous reprendrez bien des petits pois ?

obliteration-room

L’exposition qui lui était consacrée à Beaubourg vient de s’achever mais j’ai quand même envie de vous parler de Yayoi Kusama.
Vous vous en doutez, c’est son obsession des petits pois qui a d’abord attiré mon attention. Mais à y regarder de plus près, son obsession est moins légère que la mienne (moi, je trouve ça joli, c’est tout…). L’obsession de Yayoi Kusama a pour origine des hallucinations qu’elle avait quand elle était petite fille et qui lui ont fait réaliser que sa  »vie est un pois perdu parmi des milliers d’autres pois ». C’est ce constat qui guide depuis sa démarche.

Une autre exposition lui est consacrée en ce moment à Brisbane (si vous avez raté celle de Beaubourg, ça ne sera pas facile vous rattraper avec celle-là : Brisbane, c’est en Australie ! ). Elle y a installé une pièce toute blanche.

obliteration-room-before

Et elle a prévu des gommettes multicolores qui sont distribuées aux visiteurs. Ce sont eux qui viennent « oblitérer » (pour reprendre ses mots) la pièce. Regardez le résultat, c’est assez jouissif !

obliteration-room-1

olbliteration-room-2

Moi, je trouve que c’est aussi un peu la preuve que chaque petit pois a un rôle à jouer…

Photos de Mark Sherwood, de stephenk1977 et de Stuart Addelsee

Instagram, pic et pic…

inst_1282

Instagram, vous connaissez ? C’est une appli iPhone (et seulement iPhone, c’est bête…) qui permet de prendre des photos, d’y appliquer des effets (ou pas) et de les partager avec d’autres « Instagramers » qui peuvent « liker », commenter, s’abonner…

instagram-fifi-2

En gros, encore un réseau social. Sauf que là, ça me parle plus : c’est visuel. Pas comme Twitter (désolée pour mes 299 « followers » : 25 twitts en 2 ans et demi, je sais c’est nul…).

inst_12591

Mais depuis 10 jours, je suis sur Instagram, et je crois que je suis accro. J’attend avec impatience les nouvelles photos de mes amis, je découvre celles de leurs amis, des amis de leurs amis… Et à mon tour, j’écris une petite histoire sans parole.

inst_1247

C’est comme les « petits clics dans ma tête » que j’ai toujours fait pour fixer un instant ou une vision. Là, c’est un peu pareil, en mieux.
Vous faites ça vous aussi ?

Si vous n’avez pas d’iPhone, vous pouvez voir les photos des « Instagramers » sur Copygram. Les miennes sont ici.

Nuit d’été

img_6042

Il est des nuits plus magiques que d’autres…
Ca ne tient pas à grand chose. Un ciel étoilé, un anniversaire à fêter, une table perchée par exemple…

img_6204

img_6216

Cette terrasse cachée dans un immense platane se trouve au domaine des Andéols à Saint Saturnin les Apt (Lubéron).
(En plus, c’était très très bon !)

Grande Madame Grès

img_5841b1

img_58723

img_58562

img_5873

img_586411

img_5881

img_5887

img_58691

img_5889

« La perfection est l’un des buts que je recherche. Pour qu’une robe puisse survivre d’une époque à la suivante, il faut qu’elle soit empreinte d’une extrême pureté. »

Voilà, je n’ai pas grand chose à ajouter à ces mots de Madame Grès…
A part, peut-être, vous dire de courir au musée Bourdelle voir cette belle expo dont on a tant parlé, et qui par bonheur a été prolongée, jusque 28 août. J’ai adoré !

Baguette magique

main-paillettes

Devenir une bonne fée, c’est une proposition qui ne se refuse pas !
D’ailleurs quand Marie-Claire Idées m’a proposé de devenir celle d’une créatrice de mon choix à l’occasion du prochain salon Salon Créations & Savoir-faire & Marie Claire Idées, j’ai forcément dit « Oui, bien sûr ! ».

Dix créatrices (la condition est d’avoir une boutique sur Siandso, vous pouvez l’ouvrir pour l’occasion) gagneront le droit d’exposer gratuitement pendant 2 jours et demi sur le stand de Siandso.com, dans une petite échoppe personnalisée, conçue spécialement pour elles.

Parmi ces dix créatrices, trois recevront un coup de baguette magique en plus, en étant élues Coup de cœur par l’une des trois bonnes fées : Léa Stansal, Nathalie Lété et moi-même.

Le choix sera fait début septembre. Je suis sûre qu’on y fera de belles découvertes que vous retrouverez sur le Salon Créations & Savoir-faire & Marie Claire Idées qui se déroulera du 16 au 20 novembre 2011.

Si vous souhaitez tenter votre chance, les infos plus précises sont ici. (Partout il est question de créatrices, mais à mon avis, ça marche aussi pour les créateurs… Y’en a par ici ?)