English version

Baya

femme-au-paniercoq-rouge

Comment devient-on artiste ? Cette question Baya ne se l’est jamais posée, elle est née comme ça. C’était au début des années 30.

femmesorangers-fond-blanc

Petite orpheline de la campagne kabyle, ignorant tout du monde de l’art, elle était destinée à un avenir de bonne. Mais son besoin de peindre a été si fort qu’il a réussi à forcer le destin : par un jeu de hasard et de rencontres, elle s’est retrouvée exposée à la Galerie Maeght alors qu’elle avait à peine 16 ans ! Elle y a cotoyé Picasso, Braque, André Breton entre autres. Mais son succès, lui, ne doit rien au hasard.

arbrepapillon

Baya a une façon de remplir l’espace de formes et couleurs si gracieusement malgré un dessin naïf, que ses tableaux me font penser aux plus grands.
Et aussi au soleil, aux vacances… à l’été en somme !

Câlins

imgp9627.jpg

Le hasard du désordre dans la maison réserve parfois de jolies surprises…
Aujourd’hui ce sont mes petites poupées-souvenir-d’enfance de Ann et Andy Raggedy et une photo de moi avec mon nounours qui se répondent dans un même geste tendre.

Berlingots

imgp0794-quater

Le mois de juin touche à sa fin. Le stage de Kristina aussi. Si vous voulez la retrouver, à partir de maintenant, ça sera ici.
Mais avant de partir elle nous offre une dernière leçon d’origami (d’après un diagramme de Carmen Sprung) pour apprendre à faire de drôles de berlingots. Je les imagine bien contenant des friandises à offrir aux invités d’un mariage ou d’un baptême, non ?

imgp0803

Ils ont été confectionnés avec une nouvelle série de motifs que j’ai appelé « Kristina », forcément !

Paquet de 18 feuilles. Format 12 x 12 cm ou 15 x 15 cm. Frais de port inclus.

A moi (pour de faux)…

fermob

shady-lace

… un fauteuil à l’allure romantique et un parasol qui laisse quand même un peu passer les rayons du soleil…
Bon week-end !

Quel bol !

imgp0761-quater

Enfin l’été est là ! Et avec lui, c’est le retour des belles tablées au soleil.
Pour servir les fruits de saison, Kristina a préparé une nouvelle leçon d’origami (d’après un diagramme de Nick Robinson)
Ça, c’est du bol !

imgp0776

Nids hauts perchés

caravane-pois-2

Je ne sais pas pourquoi, alors que j’aime l’espace et les grandes maisons, j’ai une vraie attirance pour les cabanes, les roulottes et autres petits nids douillets. Peut-être pour leur côté à la fois dépaysant mais réconfortant ?

caravanes

Depuis que j’ai vu un reportage sur ce camp de caravanes Airstream, je rêve d’y passer quelques jours (et quelques nuits). Ces belles bien carrossées ont été décorées par des artistes qui leur ont donné à chacune une personnalité bien campée.

« Dorothy » et ses gros pois et « Love of lace » rose comme un bonbon sont celles que je choisirais, mais allez donc visiter leurs 5 copines

caravane-rose-2

Ce camping de luxe se trouve à Cape Town en Afrique du Sud, mais plus surprenant, il est perché sur une terrasse tout en haut d’un hôtel des plus classiques !

A moi (pour de faux)

Je n’ai pas envie d’encombrer la maison qui est déjà plein remplie, ni de me séparer de ce que j’ai déjà et que j’aime bien. Pourtant lorsque je tombe sur des choses qui me plaisent, je trouve ça dur de résister.

Alors j’ai décidé d’ouvrir une rubrique avec mon shopping « pour de faux ». Ca soulagera mes envies (mon porte-monnaie aussi), ça me permettra d’en garder une trace quelque part (au cas où l’envie reviendrait)… et qui sait, ça pourrait donner des idées à mon homme qui se plaint de ne jamais savoir quoi m’offrir !

Aujourd’hui, « pour de faux », je m’offre des choses pour la maison :

pour-de-faux-1

Un coussin joyeux pour mettre sur le canapé, un tourne-disque (avec clé USB pour enregistrer tous les vinyls que je viens de récupérer), un bol rigolo pour mettre les fruits et un porte-manteaux joli si on ne met rien dessus.
Ca sera tout pour aujourd’hui !